MichelCastel.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - contrats de professionnalisation

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 1 octobre 2012

Chômage des jeunes : le vrai problème, c’est la confiance

Le Cercle -Les Echos - par Quentin Riton et Nicklas Boden , le 01/10/2012

A l’heure où le nombre de chômeurs a dépassé le seuil symbolique des 3 millions, les jeunes occupent une part significative des demandeurs d’emploi et deviennent une priorité pour l’action gouvernementale. Mais sont-ils encore assez considérés ? C’est le problème de fond soulevé par le collectif Barrez-vous.


mon commentaire :

« 60% des diplômés parviennent à obtenir un emploi durable à la sortie de l’école », dites-vous. Cela veut dire que 40 % galèrent.

Que dire quand des jeunes très sérieux à bac+ 5, ayant plus de connaissances que ce demande leur diplôme et disposant de beaucoup de sens pratique et d’adaptabilité ne trouvent pas de CDI, ni de CDD et sont obligés de faire un 2ème Master 2 pour obtenir un emploi en alternance (dit de professionnalisation) ?
Que dire quand, leur année terminée à la satisfaction de leur employeur, ils n’obtiennent pas pour autant un CDI ni même un CDD dans cette entreprise ? Et dans leurs nouvelles recherches de ne se voient offrir souvent que des CDD à 3 mois !! Cela après un bac +5, plusieurs stages pendant leur scolarité et une année de travail in situ.
Avoir fixé des quotas d’alternants à respecter pour éviter des pénalités justifie t-il que des entreprises recourent constamment à l’embauche en alternance de Bac +5 ? N’y a t-il pas là un détournement des finalités poursuivies dans l’incitation au renforcement de l’alternance ? Que font les organisations syndicales et patronales pour au moins édicter un code de bonne conduite en la matière ?

mercredi, 29 août 2012

Le contrat de génération est une opportunité de transfert de compétences

Le Cercle -Les Echos  du 29/08/2012 - par Robert DIEZ, Laurence SARTON CONSULTANTS-

mon commentaire :

Pourquoi attendre 2013 ?

Pourquoi attendre alors que les contrats de professionnalisation de bac +5 vont se terminer en septembre/octobre sans embauche pour sans doute la moitié d'entre eux ?
Veut-on vraiment les dégoûter de l'entreprise et handicaper lourdement leur installation dans la vie et les obliger à faire un deuxième Master 2 voire un troisième ou un diplôme équivalent ?

La concertation, la négociation oui, mais tout de suite. On ne peut pas attendre une dégradation accrue de la conjoncture pour sortir ce dispositif à un moment où les entreprises ne penseront plus qu'à faire le gros dos pour, on peut le craindre, de longs mois.