MichelCastel.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - défaillances des PME

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, 13 août 2014

Défaillances d'entreprises: chiffres en trompe l'oeil

Le Cercle-Les Echos du 13/08/2014- article de Jean-Yves Archer

À la fois épreuve et parcours du combattant pour les salariés comme pour les dirigeants de la personne morale, la défaillance d'entreprise est un constat d'échec qui provoque une onde de choc pour le tissu économique lié à l'entreprise soumise aux difficultés.

mon commentaire :

Bravo pour cet éclairage bien étayé d'une question cruciale tant sur le plan social que sur le plan économique et qui ne bénéficie pas des analyses approfondies que pourtant elle mérite.

L'auteur aurait pu aussi ajouter le montant des engagements de hors-bilan qui notamment dans le secteur du BTP et de la promotion immobilière peuvent être presque aussi importants que les dettes inscrites dans les bilans. Il y aurait aussi à prendre en compte la mise en jeu des cautions et autres garanties personnelles données par les dirigeants de TPE, les artisans et les professions libérales qui sont souvent très substantielles. Garanties dont la mise en jeu sont souvent autant d'ajouts dramatiques aux dépôts de bilans vécus par les familles concernées.  

lundi, 9 septembre 2013

Défaillances de PME: le fichage des patrons suppimé, les procédures amiables dopées

Les Echos du 09/09/2015 - article de Marie Bellan et Julie Chauveau

mon commentaire :

On peut douter de l’efficacité de la suppression des jugements de liquidation. Qui peut croire en effet qu’un banquier qui ne connaitrait pas un nouveau demandeur de crédit pour une pme le lui accordera sans lui demander un historique de ses  activités passées ? De plus, il cherchera légitimement d’autres sources d’informations et, la nature ayant horreur du vide, des structures vendant déjà des informations élargiront leur offre au recensement des liquidations. Si néanmoins ces informations manquaient – et ce sera le cas au démarrage- cette disparition d’informations risque d’introduire un doute beaucoup plus systématique vis-à-vis de nouveaux clients et de durcir les conditions d’accès au crédit du plus grand nombre ou d'accroître les garanties demandées.   
Cette mesure rappelle la suppression du taux de l’usure pour les entreprises en 2005. Celle-ci devait faciliter grandement le crédit en permettant de mieux facturer le risque. Les résultats sont loin d’être probants